jeudi 3 juillet 2014

Rythmes Scolaires: Soutenez la grève de la faim d'Evelyne Flacher, Maire de St Médard en Forez.

 Dés lundi venez nombreux à St Médard en Forez

A toutes celles et ceux qui souhaitent rejoindre l'action d'Evelyne, un champs est mis à disposition pour les tentes avec sanitaires et douches, plus un parking pour les camping car. Tout est gratuit en échange du respect des lieux.

Signer la pétition en ligne ci-dessous pour soutenir Evelyne Flacher !!!

Elle vous invite en lui envoyer des courriers, des dessins d'enfants tout au long de sa grève de la faim.
Mairie de St Médard en Forez
Le bourg
42330 St Médard en Forez





C'est dans sa Mairie


qu'Evelyne FLACHER et Céline Fabre (professeur des écoles, Toulon)  entameront une grève de la faim


33 commentaires:

  1. Je dis respect à Madame. Une femme qui a des C******S. Je suis élus dans ma commune et on est aujoud'hui dans une impasse avec ce décret. Je m'indigne devant le peu de réaction et d'engagement des parents face à ce décret.
    En fait, ils attendent en pensant, la Mairie va bien trouver une solution, c'est son boulot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi en tant que parents, je m'indigne que les maires ne fassent pas bloc collectivement contre cette réforme... les parents qui s'indignent ne sont pas entendus... si les maires ne le sont pas...?? c'est que nous ne sommes vraiment plus en démocratie!

      Supprimer
    2. oui, c'est bien ce qui m'inquiète le plus, nos élus ne sont pas écoutés sur les difficultés insurmontables à mettre une telle réforme en place, les parents ne sont pas écoutés sur leurs difficultés à suivre un telle rythme (5 levés à l'aurore pour nos enfants). aucun grand média ne parle de notre mouvement, de notre opposition. POURQUOI ?? sommes nous encore en République Démocratique ? ou est-on passé en oligarchie de gauche, limite communiste qui impose à tous ce qu'ils ne s'imposent pas à eux-mêmes.

      Supprimer
    3. Si les élus veulent être écoutés, ils peuvent voter en masse une délibération en Conseil Municipal pour demander le retrait et l'abrogation de cette réforme.
      Le Conseil Municipal de Lézigneux vient de le faire ce soir.
      Si une majorité de commune vote cette délibération, le gouvernement sera bien obligé d'écouter et de répondre.
      Plus courageux comme option, votez une délibération contre la mise en oeuvre de la réforme.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Madame le Maire ici il pratique la reforme les enfants sont a bout ça a été une année catastrophique,et malheureusement on recommence l'an prochain avant les élections le nouveau maire était contre maintenant il est pour chercher l'erreur

    RépondreSupprimer
  4. Faut-il en arriver là pour être entendue? J'ai honte de ce gouvernement qui par son mépris , finit par provoquer des actes aussi extrêmes que celui-ci!

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve dommage que les élus de la République, ne puissent être entendu par des ministres nommés à Paris, qui vivent dans leur microcosme et qui se moque complétement de ce que pense le peuple de France. Courage à vous deux mesdames. Y.B.

    RépondreSupprimer
  6. Un grand BRAVO Mme Le Maire, j aurais ete fiere d avoir un Maire aussi courageu que vous et a l ecoute des parents qui se sentent broyes par la machine gouvernementale totalement deconnectee de la realite et injuste.
    Nous sommes avec vous et vous soutenons de toutes nos forces.
    Nos enfants vous disent merci de defendre leur interet contre ceux qui les prennent en ottages.
    Merci Mamdame le Maire et RESPECT....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bravo !
      Notre maire n'à pas autant de de courage :
      Il nous a balladés en nous promettant des activités pour les enfants (ca c'etait avant les municipales)...et il a attendu le dernier moment pour nous Annoncer son super programme : fin de journée à 15h45 pour tous et garderie pour ceux qui restent...super !
      À côté de ça des milliers d'euros ont été investis pour des rosiers...afin que le village ait sa collection.
      Ce n'est pas en allant à la garderie que nos enfants vont s'épanouir...mais ça il s'en moque bien, les siens sont grands !

      Supprimer
  7. Marie-Christine BASSANO29 juin 2014 à 19:06

    Félicitations ! Enfin quelqu'un qui ose faire quelque chose. J'aurai apprécié que mes élus aussi prennent les choses en mains. Mais à la Penne sur Huveaune, les gens sont résignés.
    Je vous soutiens de toutes mes forces.

    RépondreSupprimer
  8. Patrick Monceau29 juin 2014 à 19:30

    Pétition de soutien aux maires courageux qui refusent de se soumettre au décret-diktat imposant la catastrophique réforme des rythmes scolaires et qui conserveront la semaine de 4 jours de classe dans leur commune :
    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Francois_Hollande_President_de_la_Republique_Soutien_aux_maires_qui_maintiennent_la_semaine_de_4_jours_dans_leur_commune/

    Forum "Vigilance Rythmes Scolaires" :
    http://vigilance-rs.clicforum.fr/index.php
    Groupe facebook « Rythmes Scolaires : Arrêtez le Massacre ! »

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour votre courage, dommage que si peu d'élus soient aussi investis que vous. Pour notre part, nous terminons tous cette année exténués, que ce soient les enfants, les
    enseignants ou les intervenants (pour nous mise en route des "nouveaux rythmes" dès cette année sans concertation). Aucun bénéfice, de la désorganisation,de la fatigue, des conflits... Le "bien" de l'enfant dans tout ça?

    RépondreSupprimer
  10. Surtout ne mettez pas votre vie en danger

    RépondreSupprimer
  11. Brantôme le 29.06.14

    Je suis atterrée que ce gouvernement amène certains d'entre nous à des décisions aussi extrêmes.
    Puisse votre action nous permettre d'être enfin entendus, sans pour autant aller jusqu'à vous mettre en danger.
    Votre communiqué de presse a été transmis par mail à tous les maires de ma communauté de commune.
    Du fond de mon impuissance, recevez, vous et Mme FABRE, l'expression de ma profonde gratitude.
    Laurence B.

    RépondreSupprimer
  12. Quand les réformes sont iniques et dénuées de bon sens, il faut s'attendre à de pareils engagements
    Merci à vous Madame le maire, je regrette de ne pas faire partie de vos administrés. Souhaitons que votre action fasse entendre l'ensemble des collectifs de parents et d'enseignants qui n'ont cessés de s'époumoner sans résultat.
    Mais ne mettez pas votre vie en danger, nous avons grand besoin de personnes et d'élues comme vous.

    RépondreSupprimer
  13. tout notre respect , et merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Même s'il est dommage que dans notre pays l'action prenne trop souvent le pas sur la parole il est parfois des situations où on se sent si investi que l'absence d'écoute mène à ce genre d'extrême : mettre en péril son intégrité physique et morale pour faire entendre une voix qui vaut tout autant que celle de n'importe lequel des citoyens de ce pays, fusse-t-il Président, Ministre ou tout autre détenteur d'un pouvoir accordé par les urnes.
    A ce titre je vous adresse donc mes plus chaleureuses félicitations pour votre engagement et mes plus vives recommandations pour ne pas vous mettre en péril plus que raison...
    Je suis parent d'enfant et votre action à plusieurs centaines de kms de notre village nous encourage à poursuivre ce que nous tentons de faire de notre côté, même si c'est avec moins de ferveur que vous.
    Je ne peux pas parler au nom de tout les parents mais je peux et je porterai votre combat auprès des parents du Mériot dans l'Aube !!! Ce modeste écot à votre lutte sera une des petites pierres du soutien que nous vous devons.
    Encore merci pour votre investissement !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à tous pour vos messages de soutien à Evelyne.
      Elle attend notre soutien.
      Diffuser pour signer de plus en plus nombreux la pétition.
      C'est ainsi que nos revendications pourront être entendues.

      Supprimer
  15. Rythmes scolaires : c’est bon pour les élèves et c’est ce qui compte !
    Paul RAOULT Président national de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques)
    La réforme proposée par le gouvernement est-elle un progrès pour les enfants ? Oui, cela ne fait pas de doute. 25% des écoliers ont aujourd’hui des journées de classe plus courtes, un temps scolaire mieux réparti dans la semaine.
    La grande fédération de parents d’élèves que je préside n’a pas changé d’avis sur ces questions : nous pensons toujours qu’il ne faut pas plus de cinq heures d’enseignement par jour à l’école primaire car, au-delà, les enfants ne peuvent plus correctement assimiler ce qu’ils font en classe.
    Nous appelons donc aujourd’hui les maires à prendre leurs responsabilités pour faire réussir cette réforme, malgré les échéances électorales à venir. Leur responsabilité est grande, mais elle n’est pas nouvelle : l’école primaire en France est communale depuis 1833.
    Cette réforme est une formidable aventure éducative et pédagogique. Elle est une excellente occasion pour qu’enfin le temps périscolaire soit reconnu comme un véritable temps éducatif, sans verser dans la surenchère d’activités : les enfants ont aussi besoin d’être au calme, de temps entre copains et parfois même de… s’ennuyer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec vous dans la mesure où tout le monde est sur le même pied d'égalité, mais ce n'est pas le cas...c'est bien contre ça que Mme Flacher se bat...

      Supprimer
    2. Bonjour à tous et tout d'abord je tiens à apporter tout mon soutien à Mme le maire. Espérons que ce geste retiendra l’attention du gouvernement.
      En réponse à ce Monsieur de la FCPE, je dirai juste que ces associations (et j’irais même jusqu’à mettre dans le même panier certains syndicats) sont complètement politisées. Il faut arrêter de dire que tout est formidable pour se faire l’echo du (votre) gouvernement. Même vos adhérents ont des doutes. Vous cautionnez et participez ainsi au sacrifice de quelques générations de petits (dont certains sont en CP avec des étapes importantes dans leur apprentissage) car tous les partisans de cette réforme s’accordent à dire qu’il faudra quelques années pour que cette réforme soit bien organisée.
      Dans nos petits villages « le temps périscolaire reconnu comme un véritable temps éducatif » se résume… à une formidable garderie où les enfants qui « ont besoin d’être au calme » se retrouvent au milieu du brouhaha gardesque (pardonnez ce néologisme)… mais Monsieur RAOULT connaissez-vous réellement le milieu rural ou même ce qu’est une garderie ? Finalement est-ce quelqu’un sait de quoi il parle ?
      Il aurait peut-être juste fallu lancer des écoles pilotes volontaires.
      Mais il faut croire que d’autres intérêts plus obscurs sont en jeu.

      Supprimer
    3. Je ne perdrais pas de temps à démonter un par un les arguments plein de mauvaise foi que vous citez :

      http://www.soseducation.org/_sites_annexes/blog/paul-raoult-truffe-humide-poil-soyeux/

      Cela se passe de commentaires... chacun appréciera à sa juste valeur votre impartialité!!!

      Madame FLACHER défend notre démocratie, la liberté et l'égalité qui n'existent plus dans notre pays ainsi que l'avenir de nos enfants. Merci de la laisser tranquille et de respecter son action.

      Supprimer
  16. jolie action que vous faites là!

    merci pour nos enfants

    RépondreSupprimer
  17. Un bon exemple de désobéissance civile. Bravo !
    Les deux écoles de notre village viennent de faire un an de réforme, notre nouveau maire est impliqué et a fait au mieux pour l'appliquer mais je pense toujours que c'est une mauvaise réforme. Au 30 juin,en maternelle, c'était encore le bazar à la fin du temps scolaire, instit et atsem s'énervant encore pour répartir les enfants entre sortie, garderie, APC, et différents ateliers.....

    RépondreSupprimer
  18. Bravo Madame et respect. J'approche des 70 ans et je suis attristé de telles situations dans notre beau Pays. Je pense surtout à l'avenir de mes 8 petits-enfants.
    Un regret...........trop de commentaires d'anonymes.....mais je respecte leu point de vue
    Cordiales salutations du Sud-Ouest

    RépondreSupprimer
  19. Que dire si ce n'est mille mercis mesdames au nom de tous les instituteurs, maires, parents et surtout enfants. De notre côté, nous, parents d'élèves d'une petite commune du Morbihan, nous boycotterons à la rentrée ces fameux rythmes scolaires. Des pétitions ainsi que plusieurs courriers ont été envoyés aux différents Ministères. Courage. Nous sommes prêts à venir vous épauler de notre Bretagne profonde. Tout mon respect.Courage. Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
  20. Mes respects, Madame.
    Tous mes encouragements.
    Chacun à notre place, nous combattons cette réforme nuisible pour nos enfants.
    Nous gagnerons.

    RépondreSupprimer
  21. J'ai créé un nouveau site, qui a pour ambition de centraliser les différentes actions menées par des parents, des enseignants, des maires, au niveau local, ou au niveau national.
    Ce tout nouveau site s'appelle Rythmes Colère : http://www.rythmes-colere.fr/.
    Merci de le visiter et de le promouvoir !

    RépondreSupprimer
  22. Madame, Respect..
    Nous nous sommes déjà rencontrées et dans ma commune ou je suis adjointe certains d'entre nous se sont battus contre... Cependant nous n'avons malheureusement pas un maire qui comme vous ose dire non... mais si il se dit contre cette réforme, il refuse de ne pas appliquer la loi... Nous savons tous que cette réforme n'est pas dans l'intérêt de l'enfant et qu'ils ne sauront pas mieux lire, ni écrire, ni compter. Au contraire, ils seront plus fatigués car leurs temps en collectivité ne changera pas et sera même plus lourd dans des conditions catastrophiques pour les petites communes. Une réforme des programmes, de la formation des instits et des grandes vacances voilà ce qui est nécessaire... mais là personne n'ose y toucher...Je vous soutiens et vous dit encore MERCI.. des personnes comme vous il en faudrait plus.. surtout avec un gouvernement qui fait la sourde oreille malgré le mécontentement des parents, des élus, des instits... Et du rythmes de nos enfants et de leur qualité d'apprentissage ils s'en foutent royalement.. Ns avons l'impression de régresser et de se trouver dans un pays communiste d'antan ou on essayait d'étouffer le cri du peuple...

    RépondreSupprimer
  23. En tant que parent , je suis indigné face à cette réforme qui est faite en dépit de tout bon sens , mais pire encore qui nous est imposée en toute dictature sans aucun référendum , je pense qu'en France il y a des vrais problèmes au quels le gouvernement n'apporte aucune solution et au lieu de ça il préfère détruire
    Quelque chose qui fonctionne !!!!
    ON MARCHE SUR LA TÊTE , C'EST UNE HONTE POUR L'AVENIR DE NOS ENFANTS .

    RépondreSupprimer
  24. Bravo Madame vous avez du courage,dommage que mon maire n 'en ait pas!!!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.